Info-Méningocoque

Méningites et septicémies à Méningocoque

Les traitements

Imprimer
Pour les personnes malades...
  • L'hospitalisation d'urgence est indispensable pour confirmer le diagnostic et mettre en route le traitement qui comporte toujours des antibiotiques. L’important est de pouvoir débuter le traitement antibiotique très rapidement. Plusieurs types d’antibiotiques sont efficaces.
  • En cas de purpura fulminans (fièvre et taches rouges ou violacées), le malade doit être transféré d’urgence à l’hôpital par le moyen le plus approprié.
Pour les personnes ayant été en contact direct, étroit ou prolongé avec une personne malade...
  • Lors de la survenue d’un cas d’infection invasive à méningocoque, un traitement préventif (prophylaxie) par des antibiotiques est recommandé aux personnes ayant été en contact direct, étroit ou prolongé avec le malade dans les 10 jours qui précèdent le dernier contact.
    Cela concerne surtout les personnes vivant sous le même toit que le malade. Ce traitement antibiotique doit être démarré rapidement, autant que possible dans les 48 heures après le diagnostic et n’a plus d’intérêt au-delà de 10 jours après le dernier contact avec le malade.
  • Selon le type de méningocoque (on parle de sérogroupe), quand il peut être identifié et s'il existe un vaccin efficace contre cette souche, une vaccination peut être proposée aux personnes qui se retrouvent de façon régulière et répétée dans l'entourage proche du malade c’est-à-dire sa communauté de vie : la famille, les personnes vivant sous le même toit, les amis, les voisins de classe…
  • Ces deux mesures (traitement antibiotique et vaccination) permettent à la fois de protéger individuellement les personnes ayant été en contact étroit avec un malade, et de limiter la circulation de la bactérie. La prise d’antibiotiques assure une protection de courte durée et la vaccination assure une protection à plus long terme.
  • Compte tenu de la fragilité du méningocoque dont la transmission nécessite des contacts directs, étroits ou prolongés, l’extension de ces mesures préventives à une population plus large n’est, en général, pas recommandée.
    La distribution plus large d’antibiotiques pourrait de plus faire émerger des résistances du méningocoque à l’antibiotique utilisé pour la prévention.

Il ne faut pas prendre de traitement sans prescription médicale.


Info-Méningocoque est un site d’information sur les infections invasives à méningocoques de l’Inpes et du Ministère en charge de la Santé.
- Etat des connaissances : Mai 2012